La Monture

18,86

Sortie : 1er octobre 2021.

Attention : si vous mettez également un exemplaire de « Sous le Vent de la liberté » dans votre panier, les deux romans seront envoyés dans le même colis à la sortie de « Sous le Vent de la liberté », soit le 10 novembre. 

Charley est un humain, mais Charley est surtout un animal apprivoisé.
Sur une Terre devenue leur monde d’accueil, les Hoots, des extraterrestres herbivores, ont transformé les humains en montures. Charley, jeune garçon sélectionné pour ses mensurations et ses capacités reproductives, est destiné à devenir l’une d’entre elles ; mieux encore, il est entraîné quotidiennement car promis à un futur dirigeant hoot, celui qu’il appelle Petit-Maître.
Cependant, sa rencontre avec Heron, son père libre et réfugié dans les montagnes, va chambouler son être, ses certitudes, sa destinée.

La Presse en parle :

« Une conteuse de premier ordre, une merveille de réalisme magique, l’une des voix féministes les plus fortes, les plus complexes et les plus convaincantes de la littérature contemporaine. » Ursula K. Le Guin, autrice de Les Dépossédés.

« La Monture est un livre méchant. Digne des visions les plus sombres de Harlan Ellison, le roman d’Emshwiller a une voix qui nous rappelle l’époque dorée où la fiction spéculative était audacieuse et troublante. » Glen David Gold, auteur de Carter contre le diable.

« Ce roman est comme un tesseract. Je l’ai commencé avec une vision précise de ce qu’Emshwiller faisait. Mais ensuite, les dimensions se sont déployées et cela a fini par être tellement plus ! » Kim Stanley Robinson, auteur de La Trilogie martienne.

« Brillamment conçu et d’une acuité douloureuse dans sa délimitation des relations complexes entre maîtres et esclaves, animaux de compagnie et propriétaires, ce roman poétique, drôle et surtout humain mérite d’être lu et chéri comme une fable fondamentale pour notre époque matérialiste. » Paul Ingram, librairie Pairie Lights.

« Emshwiller se sert d’une voix narrative faussement simple qui donne à The Mount le style d’un roman Young Adult. Mais il se passe énormément de choses sous la surface de ce récit, y compris des éclairs obliques d’humour, et des moments de perspicacité psychologique astucieusement articulés . » The Village Voice.

« Un scénario d’invasion extraterrestre mémorable, une aventure sauvage et une réflexion sur la dynamique de la liberté et de l’esclavage. » San Francisco Chronicle.

« Un conte allégorique magnifiquement écrit et plein d’espoir qui permet aux âmes les moins éclairées de se débarrasser des liens d’oppression intériorisée et d’enfin voir la lumière. » Bookslut :

« Une fable fantastique, édifiante, sur le modèle de la ferme des animaux. » BookPage.

« Dans une interview donnée à Science Fiction Weekly, Ursula Le Guin a appelé Emshwiller «La plus sous-estimée de nos grandes autrices ». La Monture prouve que Le Guin avait raison. » Time Out New York.

Lire la suite