Qui sommes-nous ? | ARGYLL

La maison d’édition

Qui sommes-nous ?

Les éditions Argyll sont basées à Rennes. Nous sommes une maison d’édition éthique, qui fonctionne dans l’idée d’une économie sociale et solidaire. Ainsi nous mettons en avant nos auteur·ices dans la chaîne du livre car, pour nous, ils sont le maillon essentiel d’une économie du livre rarement consciente de cet état de fait, ou rarement encline à les mettre en valeur.

Nous sommes quatre associés : Simon Pinel et Xavier Dollo, éditeurs ; Xavier Collette, responsable de toute la partie graphique ; Frédéric Hugot, spécialiste de la fabrication de livres numériques.

Argyll, d’où ça vient ?

Derrière ce mot se cache l’autobiographie d’un auteur que nous aimons pour son humanité et son progressisme : Theodore Sturgeon. Argyll, c’est également la terre que l’on utilise pour construire, pour créer, pour façonner, ainsi qu’une région d’Écosse, terre d’histoire et de légende. Les trois sens nous plaisaient, et ainsi est le nom a-t-il été adopté.

Notre vision

Notre ligne éditoriale ?

Argyll publie des histoires fortes et prenantes, avec un tramage social fort, et ce, qu’elles appartiennent au roman historique, au roman policier ou, surtout, à l’Imaginaire (science-fiction, fantastique, fantasy). A plusieurs niveaux, Argyll cherche à montrer que l’imaginaire, au travers de la fiction, est un outil essentiel à notre réalité, à notre compréhension du monde. L’imaginaire est un biais, un pas de côté. Une façon de réfléchir le monde de demain.

Nous publierons entre 6 et 8 titres / an.

Notre politique numérique

Argyll publiera des livres numériques en epub3 pour rendre réelle l’accessibilité promise par le format, sans pour autant abandonner les anciennes liseuses (la rétro-compatibilité avec l’epub 2). Ces livres seront disponibles en même temps que la version papier.

Quelles sont nos actions concrètes ?

Vous pouvez les retrouver dans le contrat que nous appliquons chez Argyll et mis en ligne sur ce site. Celui-ci se veut collaboratif et participatif, entre l’éditeur·ice et les auteur·ices, dans le but de réinstaurer le dialogue et une collaboration saine, le plus juste possible. Ainsi, tout est fait dans notre contrat pour que ce soit l’auteurice qui choisisse ce qu’il souhaite et comment il souhaite collaborer avec nous. Nos pourcentages seront par exemple plus élevés que la moyenne : 12%.

Toutefois, il nous apparaît important que ce contrat est imparfait, provisoire, et qu’il nous apparaît simplement comme un premier pas vers une meilleure rémunération des auteurs.

Ensuite, la maison d’édition proposera un blog, où tous les acteurs du livre pourront poster des articles sur la place de l’auteurice dans la chaîne du livre, mais aussi dans la société, et plus largement sur la place de la littérature dans la société et sur la façon dont elle peut à la fois penser le monde de demain et agir sur celui d’aujourd’hui.

Enfin, nous réfléchissons avec d’autres acteurs du livre, des collectivités et institutions du territoire breton, mais aussi de l’économie sociale et solidaires à d’autres types d’actions concrètes. Les chantiers ne manquent pas….

Revues de presse