Le Chien du Forgeron

Sortie : 19 août 2021.

Approchez, approchez ! Alors que tombe la nuit froide, laissez-moi vous divertir avec l’histoire de Cuchulainn, celui que l’on nomme le Chien du Forgeron ; celui qui s’est rendu dans l’Autre Monde plus de fois qu’on ne peut le compter sur les doigts d’une main, celui qui a repoussé à lui seul l’armée du Connacht et accompli trop d’exploits pour qu’on les dénombre tous.
Certains pensent sans doute déjà tout connaître du Chien, mais l’histoire que je m’apprête à vous narrer n’est pas celle que chantent les bardes. Elle n’est pas celle que l’on se raconte l’hiver au coin du feu. J’en vois parmi vous qui chuchotent, qui hésitent, qui pensent que je cherche à écorner l’image d’un grand homme. Pourtant, vous entendrez ce soir la véritable histoire du Chien. L’histoire derrière la légende. L’homme derrière le mythe.
Approchez, approchez ! Venez écouter le dernier récit d’un homme qui parle trop…

La presse en parle :

« Vrai beau coup de cœur, Le Chien du forgeron risque bien de ne pas laisser indifférent. » Elbakin.net

« Le roman de Camille Leboulanger est celui de la construction d’un homme, pour mieux déconstruire ce que cet homme représente : quand l’on perçoit comment un mythe se forge, celui-ci n’est plus si mythique, et toutes les idées reçues sur lesquelles il repose s’effondrent comme un château de cartes. » Numerama

« Réussite totale donc que ce “Chien du Forgeron”. » Lorhkan

« Un très bon roman, alliant la mythologie à l’histoire au travers du prisme du temps qui passe et qui montre le talent de conteur de Camille Leboulanger. » Au Pays des cave trolls

« Camille Leboulanger parvient, sans en avoir l’air, à sublimer la tragédie qu’il dépeint en lui rendant sa juste place : dépourvue de gloire réelle, résultat lamentable d’un concours d’éléments façonnant les individus bien malgré eux, les laissant incapables d’évoluer en tirant les leçons qui s’imposent. » La bibliothèque derrière le fauteuil

« Camille Leboulanger n’est pas dans le manichéisme, il inclue le crépuscule et l’aurore qui bordent le jour et la nuit, il joue avec les flous comme la brume qui estompent les paysages. » L’Atelier de Ramettes

« Le roman de Camille Leboulanger est un maléfice. C’est un piège à lecteur autant qu’une fosse à héros, c’est un miroir magique forgé pour distordre l’imaginaire des hommes, c’est un oracle du passé qui nous éclaire le présent. » Gabriel, librairie L’Etabli des mots (Rennes).

« Aragon parlait de mentir vrai. Camille Leboulanger pratique le trahir juste. En introduisant la geste de Cuchulainn par le récit autobiographique de Gwenpen, il réussit le pari de conserver le ton épique tout en le vidant de sa dimension héroïque, la dimension magique (Gae bolg) et une réalité plus prosaïque. » Christian Léourier, auteur de la saga « Lanmeur »

« Tragique plus qu’épique, révélateur de l’obstination et de la lâcheté des hommes, « Le Chien du Forgeron » se dévore avec le sentiment de malaise que nous verrons désormais la rouille sous la dorure des légendes, et la satisfaction que cela n’en rend ces histoires que plus humaines et bien, bien plus captivantes. » Nicolas Soffray, Yozone.

« Avec « Le Chien du Forgeron », Camille Leboulanger est très habile : il s’est approprié un héros de la mythologie celtique pour le réinterpréter de manière efficace et bien écrite, c’est à lire ! » Le Bibliocosme

« Le Chien du forgeron est une lecture nécessaire pour plusieurs raisons : découvrir ou redécouvrir un mythe classique, mais pas assez repris à mon goût, celui de Cuchulain. Lire un roman passionnant et qui se lit sans pause, tellement le rythme instillé est puissant et efficace. Se poser la question du personnage du héros placé sur un piédestal uniquement pour sa force. » Le Nocher des livres

« Une superbe réécriture du mythe irlandais de Cúchulainn. » Le Peuple breton

« Bref, très beau sujet, au traitement fort habile. Je suis d’ailleurs assez jaloux de certaines tournures de phrases. C’est magnifiquement écrit. » Alex Nikolavitch

9,4718,86

Effacer

Description

Marque-Page inséré dans le livre.

Embossage de la couverture.

256 pages.

Informations complémentaires

Poids
0.400 kg
Dimensions
15 × 21 × 2.1 cm
Édition

Papier, Numérique

ISBN (papier)

978-2-492403-19-4

ISBN (numérique)

978-2-492403-20-0

Vous aimerez peut-être aussi…