Le Temps des retrouvailles

Sortie : 3 février 2022.

Voici venir le temps des retrouvailles avec un auteur qui, à l’instar de son compatriote Philip K. Dick, aura été de son vivant plus apprécié en France que dans son propre pays, la faute à une œuvre singulière et sans concession, souvent incomprise. Toutefois, la comparaison entre ces deux géants s’arrête là : les textes de Robert Sheckley sont drôles et mettent en jeu des personnages qui se débattent pour survivre à des situations absurdes. Avec l’humour féroce et moqueur qui constitue sa marque de fabrique, l’auteur y déploie autant de visions à la fois lucides et déformées de notre réalité et des étranges êtres qui la peuplent.
Le cinéma international ne s’y est d’ailleurs pas trompé, l’adaptant à de multiples reprises : aux États-Unis (Freejack, Geoff Murphy,1992), en France (Le Prix du danger, Yves Boisset, 1983) ou encore en Italie (La dixième Victime, Elio Petri, 1965).
Le présent recueil regroupe treize textes publiés entre 1953 et 1960 – la meilleure période de l’auteur selon certains. Et soyons honnêtes : si Sheckley fait moins rire aujourd’hui, c’est moins la pertinence de ses textes qui est en cause que les dérives de notre propre monde. Comment, en effet, ne pas tomber sous le charme d’un auteur qui imagine en 1958 les dérives de la télé-réalité ?

Nouvelles traduites par Marcel Battin, Michel Deutsch, Jean-Pierre Pugi et Arlette Rosenblum, révisées par Lionel Évrard.

Les auteurs en parlent :

« L’auteur le plus amusant jamais révélé par la science-fiction. »
J. G. Ballard

« Un des plus subtils nouvellistes du XXe siècle. »
Christopher Priest

« Robert Sheckley est un des grands auteurs comiques. »
Douglas Adams

« De la science-fiction vraiment drôle. »
Neil Gaiman

 

La presse en parle :

« Robert Sheckley avait un don pour tourner en dérision notre société à travers des histoires très caustiques. »
lauryn-books.blogspot

« Malin à plus d’un titre, foutrement narquois sans être cynique, drôle et divertissant tout en plaquant subtilement un bon nombre de démonstrations assez frappantes, on touche là du doigt ma perfection littéraire. »
syndromequickson

« Il n’est plus là question de célébrer le génie humain et ses accomplissements mais de le placer face à ses limitations, intellectuelles et culturelles, et de le remettre à sa place. C’est habilement fait avec humour et non sans un fond critique efficace et percutant. »
lepauledorion

 

 

11,9822,90

Effacer

Description

Marque-Page inséré dans le livre.

Vernis sélectif.

416 pages.

Informations complémentaires

Poids
0,5 kg
Dimensions
15 × 21 × 2,9 cm
Edition

Papier, Numérique

ISBN (papier)

978-2-492403-34-7

ISBN (numérique)

978-2-492403-35-4